27.08
2012
Auteur
Caroline Dubois
Catégorie Commentaires fermés

Racheter un crédit immobilier

Racheter un crédit immobilier

L’achat d’un bien mobilier représente, pour une grande majorité d’entre nous, la concrétisation du rêve d’une vie. Aussi, nous nous attelons à rechercher le produit le plus approprié à nos attentes et à nos envies, tout en cherchant également à bénéficier des meilleures conditions en ce qui concerne l’emprunt immobilier. Ce dernier nous engage pour plusieurs dizaines d’années, et nous sommes alors vigilants quant aux différents frais, afférents à cet emprunt, mais aussi quant au taux d’intérêt pratiqué. Cette attention peut néanmoins nous amener, dans bien des situations, à envisager, quelques années après cette souscription, à un rachat de crédit immobilier. Ce dernier devra alors répondre à de nouvelles attentes, tout en nous permettant de satisfaire certaines de nos exigences.

Le rachat de prêt immobilier, un acte réfléchi et efficace dans bien des situations

En demandant un tel rachat, on sollicite alors un nouvel établissement financier pour se substituer au préteur initial. Cette recherche peut être utile, voire indispensable, dans bien des cas.
D’un côté, on peut constater que les taux d’intérêt pratiqués par les banques sont nettement inférieurs à celui appliqué à  notre propre prêt. Muni du tableau d’amortissement remis obligatoirement par le prêteur, il peut alors être très avantageux de demander un rachat de prêt immobilier.
L’avantage de bénéficier d’un nouveau taux d’intérêt plus attractif peut encore être conforté par une amélioration sensible de notre rémunération. Il sera alors possible, lors de ce rachat, d’augmenter les mensualités (et donc de réduire la durée de l’emprunt) tout en bénéficiant d’un taux plus attractif. Les bénéfices seront alors plus conséquents.
D’autre part, on peut, à l’inverse, solliciter une telle substitution en cas de détérioration de  nos conditions de vie. En effet, les accidents de vie (maladie, chômage,…) et autres aléas de l’existence peuvent nous amener à éprouver des difficultés pour faire face à nos obligations. On peut alors demander le rachat de son crédit, en allongeant notamment la durée du remboursement. Ce rachat pourra aussi, outre l’emprunt immobilier, concerner d’autres crédits à la consommation, par exemple, et même dans certains cas d’autres dettes (retards de loyers par exemple). Non seulement, la mensualité sera réduite pour nous permettre de retrouver une certaine aisance financière, mais le rachat de crédit pourra aussi faire l’objet d’une avance de trésorerie.

Bien choisir son rachat de crédit immobilier

C’est en fonction de sa situation, mais aussi de ses attentes, que l’on recherchera la meilleure offre de rachat de crédit immobilier possible. Il faut, dans tous les cas, que les bénéfices tirés d’une telle opération soient supérieurs aux frais engendrés.
Ainsi, le rachat de crédit entrainera la facturation d’indemnités en cas de rupture anticipée, s’élevant, en général, à 3 % du capital restant dû. Mais, on devra aussi prendre en compte les éventuels frais de dossier du nouvel établissement bancaire ainsi que les coûts éventuels des frais de main levée d’une hypothèque.
Fort de l’ensemble de ces éléments, on peut alors rechercher l’offre la plus attractive au vu de notre situation.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Mots-clefs : 

Comments are closed.

Email
Print